6 clés pour comprendre les exterminations durant la conquête de Canaan

Le livre de Josué est magnifique. C'est une source d'émerveillement pour moi en ce moment. Mais, il faut le dire, certains peuvent être rebutés par quelques aspects de ce récit qui couvre la période de l'Histoire d'Israël qui a dépossédé ses habitants du pays que Dieu avait promis à leurs ancêtres. Et "déposséder" est un doux mot; en fait, Israël a plutôt exterminé certaines populations (Jos 6.21) sur ordre de l'Éternel. Dieu est-il responsable de massacres?

Si ce genre de récit est un caillou dans votre chaussure, lisez ces quelques lignes pour l'ôter rapidement et reprendre votre marche d'un pas assuré. Voici 7 raisons valables pour nous de comprendre la juste volonté de Dieu dans ce livre.

#1 Dieu est le Souverain Créateur

On est en droit de se demander si notre voisin a raison ou tort d’arracher la haie qui borde son jardin; le fait est que c’est SA haie. Il en est le propriétaire, il peut en faire ce qu’il veut. En abordant ce chapitre, il ne faut pas oublier ceux qui ont précédé, notamment les premiers de la Genèse: Dieu est le Créateur de toute forme de vie, même des habitants de Canaan. Notre voisin s’est acquis son bien, mais Dieu a tout créé à partir de rien. Il en est donc le propriétaire légitime.

#2 Ce peuple a gravement péché contre Lui

En fait, le problème n’est pas un peuple, une ethnie (Lev 20.1-5), c’est le péché. Les autres peuples, dont Israël, ne mériteraient pas mieux (Dt 9.5). Mais leur faute a « atteint son comble » (Gen 15.16; Dt 9.5). Le Dieu juste se doit de réagir.

#3 Il existe toujours une alternative

On ne joue pas à la baffe surprise ici. Il ne faut jamais penser que le jugement de Dieu sur ces peuples était arbitraire. En plus d’être coupables du péché, ces peuples sont coupables de ne pas vouloir entendre les avertissements et de ne pas vouloir changer d’attitude. Dieu leur a offert plus d’une fois l’occasion de changer de comportement (Dt 20.11). Il est très patient et sauve même des gens détestables (Jos 6.25).

#4 Il faut stopper l’épidémie

Dieu met souvent en garde Israël de la contagion des pratiques de ces peuples. Israël doit se tenir à distance, ne pas imiter, et faire disparaître (Dt 20.17,18). En supprimant ces peuples, Dieu fait du bien; il limite l’avancée du péché qui se répand dans notre monde et le détruit.

#5 Dieu a fait des promesses, et il les tient toujours

C’est le dernier aspect de ce qu’on apprend de Dt 9.5: Dieu a promis cette terre à Abraham, l’ancêtre d’Israël, comme une préfiguration de la vie éternelle. Dieu se doit d’accomplir les termes de son alliance; il n’a qu’une parole. Que ce soit en matière de jugement comme en matière de bénédiction.

#6 Il nous fallait une leçon

Ces récits nous apprennent que Dieu est fidèle. Il est prêt à pardonner, mais prêt aussi à juger la faute qui atteint son comble. Nous aurions tort de ne pas en tirer des conséquences pour nos propres vies.

Observez maintenant plus précisément le chapitre 6 du livre de Josué. On y découvre (1) les moyens que Dieu utilise pour sauver, (2) le danger duquel il sauve, et (3) le genre de personnes qu’il veut sauver.

  • [v.1-15] Dieu donne des instructions « folles » à son peuple pour entrer dans le pays qu’il leur a promis. Porter une arche et des trompettes en tournant autour d’une ville n’a jamais été envisagé par aucun stratège militaire dans toute l’Histoire. Pas étonnant, c’est ridicule! Presque aussi fou que cette histoire de croix (1 Co 1.18-31)
  • [v.16-21] La ville est sur le point d’être jugée sévèrement. Elle va subir la colère méritée d’un Dieu juste (Ep 2.3). Il n’y aura aucun survivant, homme, femme, enfant, vieillard, animal…
  • [v.22-27] Cependant, d’une manière inexplicable, au milieu de ce déferlement de colère, Dieu sauve! Il épargne une femme, étrangère, polythéiste, prostituée, et toute sa famille! Simplement parce qu’elle a cru (Jos 2.9s).

Ce Dieu-là est vraiment stupéfiant. Il est bon et juste. Il a encore 10 000 autres raisons d’agir comme cela. C’est notre rédempteur. Est-il le vôtre? Alors, tournez-vous vers lui. Profitez de sa patience et de son pardon en Jésus-Christ, avant qu’il ne soit trop tard. Ne vous endurcissez pas, mais apprenez la leçon. Rencontrez celui qui vous a créé et qui veut vous mener là où vous trouverez le repos que vous cherchez. Empruntez la voie de Rahab qui a cru et qui a été épargnée.

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser

  • Je me répète : Pertinent et équilibré !

  • Robert Anthony

    On me pose toujours la question, « Mais les enfants innocents aussi ? ». Il se peut qu’il n’y avait pas beaucoup d’enfants: Ces nations pratiquait le sacrifice humain pour que leurs prières soient exaucées. En voyant l’arrivé des Israélites et en entendant de leurs victoires miraculeuses, on pense que ces villes auraient sacrifier les enfants en grande nombre.