Pourquoi je ne suis pas musulman

Parfois, après avoir parlé de la foi, mon pote A. me demande: "Pourquoi est-ce que tu n'es pas musulman?"

Je lui réponds que je ne pourrais jamais être musulman, et qu'aucun chrétien ne le pourrait non plus. Et ce, pour au moins 6 courtes et bonnes raisons que voici:

#1 À cause de ma naissance

En effet, je ne suis pas né en terre d’islam. Et contrairement à l’Évangile, le fait de naître et de vivre dans un pays ou une famille musulmane, ça fait de toi un musulman[1]. Mon ami A. a du mal à se faire à l’idée que la France n’est pas chrétienne. Que le « royaume » de Jésus n’est pas de ce monde (Jn 18.36) et qu’il a bien séparé son œuvre de celle de « César » (Mc 12.17; Lc 24.25-27). Parce que dans l’islam, religion, politique et culture sont étroitement liées, mais pas dans l’Évangile. Je suis devenu chrétien (« né de nouveau ») à 20 ans, pas lors de ma naissance.

#2 À cause de la progression de la révélation

Dans nos points d’accord, A. me fait souvent remarquer que seuls les noms de nos prophètes changent. Mais moi, je lui fais remarquer qu’ils ne disent pas du tout la même chose. En effet, les prophètes et les évènements de l’Ancien Testament ont tous parlé de Jésus et de son œuvre (Jn 5.39). Ils l’ont annoncé, préparé, préfiguré. La raison d’être de la Bible juive, c’est de préparer sa venue et de nous dévoiler le besoin et la réalité de son œuvre centrale dans l’histoire du salut. Ce n’est pas tout.

#3 À cause de la lettre aux Hébreux

Une fois l’œuvre à la croix accomplie, les écrits du Nouveau Testament nous l’expliquent. Et nous n’avons alors rien à attendre de plus (Hé 1.1-3). La lettre aux Hébreux est adressée à des Juifs qui étaient tentés de revenir à leur ancien système religieux. L’auteur les encourage justement à reconnaître la perfection et la suffisance de Jésus-Christ et de son œuvre.

Tout ça pour dire que si un homme, même un ange, se présentait 7 siècles après cette lettre pour proposer un nouveau moyen d’être sauvé (Ga 1.8) ou un complément de révélation, ce serait facile pour les chrétiens de ne pas avoir confiance en lui. Cette caractéristique, l’islam la partage avec toutes les sectes qui se réclament du christianisme (Témoins de Jéhovah, mormonisme, etc.) et qui y ont ajouté la révélation d’un guide supplémentaire.

#4 À cause du salut qui se trouve en Jésus-Christ

La raison majeure pour laquelle je ne suis pas musulman, c’est qu’en devenant chrétien, j’ai reçu le pardon de mon péché. Et que, jour après jour depuis ce moment, Dieu est en train de me racheter et de me préparer pour le jour où il reviendra établir définitivement son règne. Ça ne viendrait jamais à l’idée de qui que ce soit arrivé à ce point de faire demi-tour pour échanger le salut parfait obtenu en Jésus-Christ contre une espérance vague de pouvoir satisfaire Dieu. Surtout quand on a appris à quel point Dieu est exigeant.

#5 À cause du niveau de sainteté requis

Justement, en parlant de satisfaire Dieu, j’ai appris à rencontrer le Dieu de la Bible, qui est saint. Mais pas comme le meilleur des hommes. Saint au point que personne ne peut tenir dans sa présence (Ex 20.18,19; Nb 16.30-35; Ac 5.4-6) et au point que n’importe quelle bonne action paraît, à ses yeux, pire qu’un vieux slip sale (Es 64.6). Saint au point de réclamer de la part des créatures coupables que nous sommes, non pas seulement un changement d’attitude, mais aussi leur sang; que quelqu’un paie de sa vie. J’ai décidé de faire confiance pour ça à Jésus, puisque c’est aussi ce qu’il a demandé. Jésus a vécu la vie parfaite que je n’aurais jamais pu vivre. Et il a payé ma dette.

#6 À cause des péchés de son prophète

Enfin, je pense que si je ne suis pas musulman, c’est parce que son prophète ne peut pas me racheter. Je ne pense pas blesser qui que ce soit en disant cela. Les intentions de Mahomet n’ont jamais été de racheter qui que ce soit. Cependant, mon cher A. a beau me le présenter sous son meilleur jour, Mahomet était coupable, tout comme la mère de Jésus. Il a dû demander pardon à Dieu pour ses péchés parce qu’il n’était pas parfait. Comment pourrait-il ne pas se tromper?

Bonus: les raisons qui ne sont pas invoquées

Au cas où vous ne l’auriez pas encore remarqué, mes raisons ne sont liées ni aux interdictions alimentaires, ni aux tenues vestimentaires (je trouve que la mode de la barbe me va plutôt bien au passage — en tous cas plus que le burkini), ni au débat autour du statut de la femme, ni aux questions secondaires (création, fin des temps, etc.). Je n’ai fait aucun lien avec le terrorisme, ni de reproches au sujet du caractère d’Allah. Après tout, si un être supérieur décidait d’être ce que nous n’aimons pas, notre place ne serait pas de le juger mais de nous soumettre à lui.

Tout simplement parce que le problème le plus important ne réside pas dans ces fausses excuses. Là où le bât blesse, c’est dans l’impossibilité pour l’islam de sauver les hommes.

Soyons clairs

Je ne m’identifie pas à ce que certains ont pu dire ou écrire récemment à propos de l’islam. Je n’ai pas de problème avec l’islam. Ni avec les musulmans d’ailleurs, ni aucune des cultures qui la composent. Mon intérêt, c’est le salut. Ce billet explique pourquoi je ne pourrais pas personnellement être musulman, au moins à cause de ces 6 raisons basiques, mais tellement importantes. Il explique pourquoi l’islam est une mauvaise réponse à la question: « Qu’est-ce qui nous sauvera de nos péchés? ».

Et vous, auriez-vous des objections à ajouter à cette liste? Alors, participez à la réflexion, dans le respect de chacun, dans les commentaires.

 

[1] Certains musulmans croient même (hadiths) que tout être humain nait musulman.

Abonne-toi à ma newsletter

Ne rate aucun de mes articles et reste connecté à l'actualité de mon blog

Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser