Ça change tout!

Je viens de lire "L'Évangile qui transforme ta jeunesse" le livre de Jaquelle Crowe. Une belle surprise!

Voici 5 bonnes raisons pour lesquelles je le recommande à 100%. Et pas seulement pour les jeunes et les étudiants.

VRAI

Jaquelle a une réelle compréhension de l’Évangile. Elle l’expose notamment au chapitre 2. Mais ce n’est pas seulement un bel exercice de théologie biblique. Elle rend gloire à Jésus, notre prophète, qui a vécu la vie que nous aurions dû vivre; notre prêtre qui a offert le sacrifice que nous ne pouvions pas offrir; notre Roi qui a vaincu la mort qui nous terrassait et qui est assis à la droite de Dieu pour régner sur nos vies.

PRATIQUE

Puis elle en tire de nombreuses applications très profondes. Elle parle:

  • perfectionnisme, comme une mauvaise compréhension de la grâce 
  • inquiétude, comme un manque de foi
  • culpabilité, comme un manque de confiance dans l’œuvre de Christ
  • sentiment d’infériorité, qu’elle lie directement à de l’ingratitude envers Dieu
  • idolâtrie et auto-idolâtrie (égoïsme)

En plus, tu trouveras 3 questions de réflexion à la fin de chaque chapitre. Et La Reb a ajouté des ressources francophones pour aller toujours plus loin. Bravo La Reb’ et bravo BLF pour ce beau choix d’édition.

C’est assez impressionnant de voir comment une jeune fille de 19 ans peut avoir expérimenté aussi profondément les conséquences de l’Évangile. C’est tellement plein d’espoir pour les futures générations et si rafraichissant de lire de belles choses comme: « Évangéliser, c’est transmettre l’Évangile » (p.106)

SAGE

Justement, avec cette sagesse, Jaquelle peut donner des conseils pertinents sur:

  • le choix d’une Église locale durant les études universitaires (dont elle fait une priorité)
  • la relation avec les parents (celle avec sa maman fera rêver les parents)
  • la relation avec les frères et sœurs
  • le choix de bons amis
  • la relation avec le sexe opposé
  • la gestion du temps et des réseaux sociaux

Jaquelle ne rêve pas seulement de transformer la vie des jeunes par l’Évangile (p.145), elle les y aide sérieusement.

COURAGEUX

Ce qui amène Jaquelle à ne pas avoir la langue dans la poche. Elle aborde des sujets sensibles comme le nominalisme (être « chrétien de nom », mais pas dans les faits), l’appel radical de Jésus à renoncer à soi-même, l’infiltration du développement personnel dans la sphère chrétienne, l’importance de l’Église locale, la confiance dans les moyens de grâce ordinaires et la lutte pratique et intentionnelle contre le péché , le baptême et la membriété, la pureté… tout y passe. Un exemple?

« Nous vivons à une époque où règne la pensée du développement personnel, et où le chemin vers le salut se trouve en suivant simplement les élans de notre cœur. Il te suffit de rassembler suffisamment de courage, de faire preuve de force intérieure et c’est dans la poche. C’est toi le héros, le libérateur et le sauveur. On nous dit sans arrêt de croire en soi, d’avoir confiance en soi-même. Mais ce message est extrêmement destructeur d’un point de vue biblique. » (p.24)

RÉFÉRENCÉ

Ce qui m’a aussi agréablement surpris, ce sont les références de l’auteur (Bavinck, Sovereign Grace Music, Getty, Owen, de nombreux puritains, Spurgeon). J’ai parfois eu l’impression que Jaquelle était un monstre: à 19 ans, elle cite des auteurs dont certains chrétiens n’ont même pas encore entendu parler.

Plusieurs fois, je me suis demandé: « Mais qui sont ses parents? Quelle est son Église? »

CLAIR, STYLÉ, … POUR VOUS TOUS

On pourrait continuer la liste encore longtemps, mais vous m’avez compris, je recommande l’ouvrage. À l’origine écrit pour les jeunes, ce livre s’adresse en réalité à tous les chrétiens (cf. p.93). L’ouvrage est un must pour tous les ministères étudiants, mais aussi pour les parents et pour les responsables d’Église tant ses réflexions sont pertinentes, notamment pour ceux qui aspirent à accueillir toujours plus de jeunes dans leurs Églises :

« (…) une suractivité qui serait à l’origine de leur abandon de l’Église. Pour ma part, je perçois un problème bien plus important : nos Églises sont compartimentées. Les adolescents sont systématiquement dirigés vers les groupes de jeunes où ils se retrouvent entre eux. On leur fournit des amusements, des pizzas et on les renvoie chez eux sans jamais les inviter à rejoindre la communauté plus large de l’Église (…) C’est triste. (p.53)

Procurez-le vous vite!

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image