Le cœur de Dieu pour le mariage (divorce et remariage)

Marc 10 est l'un des chapitres de la Bible où Dieu nous laisse entrevoir son cœur pour sa précieuse création qu'est le mariage. En citant le récit de la création aux versets 6 et 7, Jésus rappelle l'intention de Dieu: unir en une seule chair, pour la vie, un homme et une femme.

Ce chapitre de l'Évangile de Marc nous laisse entrevoir 2 éléments structurels importants; des lois qui montrent le cœur du plan de Dieu pour le mariage. Mais aussi, comme la deuxième face d'une pièce, 2 conséquences du cœur mauvais de l'homme.

2 conséquences du cœur de Dieu pour le mariage: ni dissolution, ni recollage

Mc 10.6-9 établit premièrement comme conséquence du projet de Dieu l’indissolubilité de l’union. En d’autres mots, notre bien connu « divorce » n’est pas l’intention première de Dieu. Dieu ne désire jamais que là où la colle a pris nous tentions de déchirer.

Seconde conséquence de l’union dans le plan parfait de Dieu en Mc 10.11: là où il y aurait désunion, le recollage n’est pas non plus une bonne idée, parce qu’il offense d’autant plus le créateur. Épouser un(e) autre, c’est commettre un adultère, tout simplement parce que si le lien qui unit 2 époux peut, de nos jours, être légalement rompu; il ne l’est pas aux yeux du créateur.

Par conséquent, le célibat devient une sérieuse alternative à envisager. La décision de s’unir n’est pas à prendre à la légère. De même que l’idée de commencer ce qui constitue le mariage sans en être officiellement un, relations sexuelles comprises.

Mais en lisant ces courtes lignes, avez-vous pensé aux exceptions? C’est l’une des 2 erreurs que commettent les ennemis de Jésus en Mc 10.2

2 erreurs liées au cœur mauvais de l’homme

La première erreur visible dans ce texte, c’est l’intérêt des pharisiens pour le sujet du divorce. Un mot qui ne devrait même pas faire partie de notre vocabulaire d’après ce qu’on vient de voir est devenu, pour eux, un centre d’intérêt. Au-delà de la possibilité de piéger Jésus politiquement (10.1) et théologiquement, ils démontrent la profonde distance qui existe entre le cœur de Dieu et le leur.

Seconde erreur qui témoigne de la dureté du cœur de l’homme dans les versets qui suivent (Mc 10.4): leur lecture sélective des Écritures. Lorsque Jésus leur pose la question « Que vous a prescrit Moïse? », ils ne répondent pas par ce qu’ils connaissent de l’intention de Dieu dans le 1e livre de la Torah. Ils tentent plutôt de soutenir leurs propres pensées en allant chercher des paroles au fond du 5e livre de Moïse. L’important pour eux n’est pas de chercher le cœur de Dieu, et les conséquences désastreuses du péché liées au cœur mauvais de l’homme ne les touche plus. Leur cœur est endurci.

Voici une pierre de base sur le sujet du mariage que nous observons en Marc 10.

Puissions-nous rechercher et chérir le cœur du plan de Dieu concernant l’union d’un homme et d’une femme. Plan qui le glorifie en même temps qu’il nous comble. Reconnaître la dureté de notre cœur et notre besoin d’en avoir un nouveau; cœur de chair où la volonté de Dieu est inscrite.

Abonne-toi à ma newsletter

Ne rate aucun de mes articles et reste connecté à l'actualité de mon blog

Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser