Combattre pour la joie contre nos râlages (Exode 16)

Le grand ennemi de la joie, ce sont nos râlages. Avez-vous déjà observé le nombre de fois ou nous manifestons notre mauvaise humeur et notre mécontentement en maugréant à haute voix? À voix basse? Qu’est-ce qui se cache derrière cette mauvaise habitude? D’après Exode chapitre 16, au moins 2 choses très graves qui ont traversé les âges. 2 choses que Dieu nous invite à combattre ce matin: une offense envers Dieu lui-même et un manque évident de foi.

Murmures hier, murmures aujourd’hui, murmures toujours

Ce chapitre de l’Exode nous montre un peuple qui « murmure » contre ses leaders, Moïse et Aaron, seulement 2 mois après avoir vu la puissance de Dieu à l’œuvre pour son salut (Ex 14.30,31). Pire, un peuple qui prend l’habitude de ronchonner, puisque la leçon aurait pu être apprise 3 jours après ces faits. En effet, notre chapitre n’est pas isolé, il est pris en étau entre au moins 2 autres épisodes de murmures (Ex 15.22-27; 17.2). Ce peuple, puissamment délivré de l’esclavage hier, a visiblement la mémoire courte.

Râler contre Dieu

Au verset 8, Moïse fait au peuple une révélation tonitruante:« Ce n’est pas contre nous que vous murmurez, c’est contre l’Éternel ». La plupart du temps, nous râlons parce que nous avons oublié que le maître de nos circonstances est celui qui s’évertue, depuis le moment de notre salut, à nous transformer. Il veut que nous soyons saints. Alors il nous teste (Ex 15.26;16.4), comme il a testé les israélites après leur sortie de l’Égypte. Mais nous avons la mémoire courte.

Quand l’occasion se présente, n’oublions pas que ce n’est ni contre des circonstances hasardeuses, ni contre notre patron, notre conjoint ou nos enfants que nous nous apprêtons à râler. Mais contre Dieu lui-même. Nous devons reconnaître qu’Il est l’Éternel notre Dieu.

Une démonstration d’incrédulité

Le contraste entre le manque d’objectivité totale du peuple bougon (Ex 16.3; 17.3) et la providence miraculeuse de Dieu est saisissant (rappelez-vous Ex 2.23!). On se croirait le jour de Noël face à un enfant sur-gâté qui continue de trouver sujet de se plaindre. Pendant quarante années, nous dit le texte, Dieu va montrer sa capacité à subvenir au besoin de chacun. Jusqu’aux frontières de Canaan. Et ce souvenir est important (Ex 16.33,34). La leçon est là: lorsque nous râlons, c’est une preuve évidente de notre manque de foi dans la capacité de Dieu à nous faire du bien et à prendre bien soin de nous. Nous devons tout faire pour nous le rappeler.

Une prière pour la joie et contre nos râlages

Éternel, Notre Père Saint, pardonne-nous de t’avoir offensé toutes les fois ou nous avons murmuré. Merci pour la lumière de ta Parole qui vient éclairer nos manquements. Apprends-nous à marcher loin de ces habitudes néfastes. Remplace nos râlages par ta joie. Donne-nous la foi nécessaire pour y renoncer. Et montre-toi à nous, sans que nous ne puissions plus en douter, comme Celui qui est digne de toute notre confiance, même malgré nos circonstances. Merci pour le Seigneur Jésus auquel tu nous as unis et qui nous donne l’exemple et la force de vaincre les murmures qui te déshonorent. C’est en son nom que nous te demandons de nous secourir. Pour ta gloire. Amen

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser

One thought on “Combattre pour la joie contre nos râlages (Exode 16)

  1. Tabitha dit :

    Percutant et qui m’invite à réfléchir à mon côté « raleuse »…merci Franck… C’est très pertinent !

Comments are closed.

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image