« J’ai la paix »

Si tu passes cette phrase au crible de l'Écriture, tu te rends vite compte que c'est faux. Dieu ne donne pas forcément la paix à ceux qui prennent les décisions qui l'honorent. Pire, c'est même possible que ce soit tout le contraire. Démonstration

C’est souvent dans le contexte d’une prise de décision qu’on entend cette phrase. « Je sais que je suis dans la volonté de Dieu parce que j’ai la paix »; « j’ai pris la bonne décision parce que Dieu m’a donné la paix ». Il faudrait définir la volonté de Dieu et réfléchir à la manière dont Dieu a choisi de révéler sa volonté. Mais d’autres l’ont mieux fait que moi.

Ce qui est certain, et rapidement démontrable, c’est qu’avoir la paix n’est pas un bon guide; pour au moins ces 3 raisons.

Raison 1. Parce l’Écriture ne l’enseigne pas

J’ai presque envie de lancer un défi dans les commentaires. Qui peut citer un passage explicite de l’Écriture qui enseigne que Dieu nous accorde une paix intérieure lorsqu’on lui obéit ou qu’on fait un bon choix? La Bible n’enseigne pas ce lieu commun. Pire, elle dit tout le contraire.

Raison 2. Parce que c’est possible d’être en paix en désobéissant à Dieu

Il n’y a qu’à s’imaginer le prophète Jonas dans un profond sommeil, en pleine mer et en pleine tempête (Jonas 1.5) alors qu’il est en train de fuir ouvertement la volonté spéciale clairement révélée de Dieu (Jonas 1.2,3). Si même le prophète Jonas a ressenti une paix assez intense pour s’endormir dans un chaos pareil alors qu’il n’obéissait pas à Dieu, on ferait bien de se méfier de cette « paix ». On peut trouver la paix dans beaucoup d’endroits et de situations qui nous trompent, comme dans des relations amoureuses illégitimes par exemple.

Raison 3. Parce qu’obéir à Dieu, c’est parfois récolter tout le contraire de la paix

En fait, cet adage « avoir la paix », est un puissant révélateur du chemin que nous voulons prendre. Nous voulons esquiver les coups, naviguer sur un long fleuve tranquille. Mais c’est une tout autre vie à laquelle le Seigneur Jésus a appelé ses disciples. À la fin du chapitre 15 de Jean, mais aussi tout au long des Actes (Actes 14.22) et des épîtres (1Thess 5.3) le refrain et les exemples sont criants: ceux qui marchent à la suite du maître Jésus ressentent rarement la paix; ils ne se fient pas à une paix intérieure, et encore moins à une paix extérieure pour faire leurs choix (Ac 16.6,7). Ils sont plongés dans les mêmes sentiments que les autres hommes à l’intérieur. Et une persécution extérieure qui les rassure sur leur identité (2Tim 3.12).

Le combat que nous menons pour « résister » et « tenir ferme » ne nous laisse que peu d’occasions d’être en paix. Alors…

Vous ne ressentez que rarement la paix dont cet adage parle? Pas de panique, c’est peut être même bon signe. Vous êtes en paix? Prenez garde, vous vous trompez peut-être?

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser