La seule chose qui fit trembler Jésus : une coupe

Le contraste est saisissant : l’évangéliste Matthieu nous présente depuis plusieurs chapitres un Jésus acclamé, intrépide, puissant, capable de tout, plein d’autorité. Mais tout à coup, nous le trouvons à genoux, priant et suppliant son père ; dans une grande tristesse et des angoisses.

Qu’est-ce que qui a bien pu faire trembler Jésus ainsi? Une coupe?!

Jésus puissant

Il ne faut pas en douter, rien n’arrête le Jésus de Matthieu, dès les premiers chapitres. Même bébé, protégé par des êtres célestes, il échappe à son bourreau (Mt 2.13) il est annoncé (Mt 3.11) et présenté (Mt 3.17 ; 17.5,6) par les plus grands comme LE plus grand. Celui qui vainc Satan (Mt 4.11), qui appelle simplement les hommes qui viennent à lui (Mt 4.19-22) et gagne rapidement une renommée internationale (Mt 4.24-5.1). Qui enseigne avec autorité (Mt 7.28,29) , qui a les clefs de l’avenir (Mt 24) et du Royaume. Qui renverse l’ordre établi pour l’instaurer : guérit toutes maladies, purifie les impurs, chasse les démons, pardonne les péchés, commande aux forces de la nature et ressuscite les morts (Mt 18.2,3 ; 9.32,33 ; 8.27 ; 7.18). Celui qui fait face à sa mort en l’annonçant et en y allant volontairement (Mt 26.50,53). Celui qui répond enfin à toutes les interrogations et aux craintes de ses interlocuteurs sans jamais vaciller.

Qui peut le stopper ? Qu’est-ce qui pourrait bien l’effrayer ?

Jésus angoissé et l’étrange coupe

Observez maintenant Jésus dans ce jardin (Mt 26.36-44) triste et angoissé pendant de longs instants, demandant l’aide des disciples et implorant son Père d’une seule chose : que cette « coupe » s’éloigne. Mais de quelle coupe Jésus parlait-il ? Les prophètes ont tour à tour utilisé cette image : Je 25.15-29 ; Ez 23.31-34 et Es 51.21-23 plus spécifiquement encore, ils ont décrit la colère et le jugement de Dieu contre le péché sous la forme d’une coupe remplie d’un vin qui rend ivre et fait trébucher pour détruire.

Voilà la seule et unique chose qui a angoissé et fait trembler Jésus : la juste colère du Dieu offensé par le péché.

3 effets de cette coupe pour nous

Une profonde reconnaissance envers Jésus qui a prévenu ses disciples (Mt 26.27,28) : les bienfaits de cette coupe qu’il va boire jusqu’à la lie, il les partage avec ceux qui placent leur foi en Lui. Il est celui qui a subit l’angoisse que nous n’aurons jamais à vivre.

Une prise de conscience de la qualité de la colère de Dieu et de son saint jugement qui nous aide, entre autres, à détester et fuir le péché.

Une crainte de Jésus, mais de plus rien d’autre. Qu’est ce qui pourrait être plus effrayant que la coupe de la colère et du jugement de Dieu ? Les éléments naturels ? Les puissances démoniaques ? Les ennemis ou la mort ? Tout ceux-là, Jésus les a vaincus. Il ne s’est jeté à genou qu’à l’idée de subir la colère du Père. Nous n’avons plus rien à craindre sauf ce Dieu qui a envoyé son propre Fils pour nous appeler à la raison et surtout nous éviter la chose la plus terrible : sa colère.

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image