Les 10 hommes à ne surtout pas épouser

Reju Deepak est conseiller biblique pour les familles de l'Église Capitol Hill (M. Dever). Il vient de signer un super ouvrage qui s'adresse aux jeunes filles: Elle a choisi le mauvais gars : Pourquoi les jeunes filles intelligentes ont baissé les bras.

Un message simple que nous avons tous besoin d'entendre: jeunes filles, ne baissez pas les bras; ne baissez surtout pas la barre des critères bibliques. Jeunes hommes, préparez-vous sérieusement.

J’ai apprécié l’originalité du sujet, de l’approche et surtout la qualité des conseils bibliques, basés sur une saine théologie. Si vous voulez prévenir plutôt que guérir en matière d’amour, les filles (mais aussi les gars!) c’est la lecture qu’il vous faut. Et si vous ne lisez pas l’anglais, voici un très bref résumé.

Une première partie cash

« Fréquenter » n’est pas facile, fréquenter quand on est une chrétienne conservatrice est difficile. Fréquenter quand on est, en plus, une femme intelligente, douée et sûre d’elle-même semble impossible.

Sans tabous l’auteur commence dans une première partie par montrer la difficulté pour les filles chrétiennes de ne pas céder à la résignation en matière de choix d’un mari potentiel. Il aborde l’influence de la pornographie et les tentations sexuelles. Ponctuée de plusieurs histoires tristes de réalité, cette partie montre une réelle compréhension et pratique de la réalité de nos Églises.

On en vient rapidement à l’enseignement principal : le message de notre culture est que notre épanouissement vaut mieux que tout le reste. Seriez-vous tombée dans ce piège? En tant que chrétienne, votre appel est la croissance dans la proximité à Jésus – pas le fait de trouver un mari. Un rappel simple, mais efficace et vrai, que nous, chrétiens, possédons déjà tout en Christ et devrions apprendre à faire de Lui notre trésor plutôt que de nous laisser malmener par nos cœurs mauvais. Ce qui nous importe le plus, ce que nous chérissons et valorisons, finira par nous contrôler.

Reju Deepak applique à merveille à ce sujet des fréquentations ce que la Bible nous révèle de la personne de Dieu et de l’œuvre de Jésus-Christ. Je me suis régalé du vocabulaire qu’il utilise, à plusieurs reprises, pour parler d’une conversion.

Les 10 mecs à éviter

La 2e partie met les pieds dans le plat. On est invité à passer nos désirs et nos projets au scanner de ces 10 situations à éviter.

  1. Le mec qui contrôle (Celui qui ne cherche pas à vous comprendre, qui argumente, contrôle et manipule plus qu’il n’aime, ne prend soin, n’est humble et plein de grâce. Celui qui est leader mais pas leader-serviteur. Qui a oublié qu’il n’est pas l’autorité suprême).
  2. Le mec sans maitrise (Sexuellement parlant surtout. Celui qui ne sait pas se tenir (même si son discours est différent) et qui n’est redevable envers personne. Celui qui vous considère plus que comme une sœur biologique ou en Christ alors que vous n’êtes pas mariés. Celui qui vous pousse à pécher).
  3. Le mec sans Église (Celui qui a le cœur partagé en matière d’Église (et donc envers Jésus). Celui qui ne va pas vous encourager à participer à la vie d’Église locale ou vous freiner).
  4. Le mec jeune dans la foi (Celui qui passera certainement plus de temps à se préoccuper de vous que de Jésus).
  5. Le mec non-chrétien (Et même celui qui ne l’est « pas encore »; cela va de soi, même si vous pensez avoir un « ministère d’évangéliste dans les relations avec le sexe opposé).
  6. Le mec colérique (Celui pour qui ce qui importe le plus, c’est son avis, son bien-être; plus que la gloire et la volonté de Jésus).
  7. Le mec solitaire (Celui qui n’a pas en haute estime les relations avec d’autres hommes chrétiens matures).
  8. Le mec qui a peur de l’engagement (Celui avec qui vous perdez votre temps, qui laisse trainer votre relation sans avenir ou qui refuse d’aller jusqu’à l’engagement du mariage).
  9. Le mec passif (Celui qui ne travaille ou ne cherche pas activement du travail, n’initie pas la prière ou la lecture, n’encourage pas votre piété…)
  10. Le mec pas enseignant (Celui qui a toujours raison, qui n’admet jamais ses torts. Celui qui, en fait, a une trop petite estime de Dieu et une vision tordue de son péché).

Un livre pour les hommes, un livre pour l’Église

Où sont les authentiques chrétiens, les hommes fidèles, engagés, qui travaillent dur, qui sont centrés sur Christ et qui sont prêts à se sacrifier?

En plus d’un intérêt pastoral, ce livre m’a étonnement aidé à remettre mes propres pendules à l’heure. J’ai du stopper ma lecture et demander pardon au Seigneur plusieurs fois. C’était un réel rafraichissement. Je garde précieusement le livre pour revenir dessus quand nos enfants, garçons et filles, seront un peu plus grands. Il m’a aussi rendu sensible au message que nous faisons passer aux célibataires dans nos Églises, du genre « l’accomplissement absolu d’une vie, c’est le mariage ». Alors que l’accomplissement ultime, c’est Jésus. Le « paradis », la vie éternelle, c’est connaître Dieu au travers de lui.

Et maintenant?

Dans la 3e partie du livre, après le constat et le pavé dans la mare du chapitre 2, l’auteur ne vous laissera pas dans le flou artistique. Il accompagne même dans plusieurs situations des jeunes filles qui se demandent si elles doivent rompre ou pas (Faut-il? Quand? Comment? Dois-je changer d’Église? Et s’il se repentait?). C’est magnifiquement dirigé: compterez-vous sur vos sentiments, sur vos craintes ou sur Dieu ? Ou avez-vous déjà cédé à la résignation devant la pauvreté de « l’offre »?

L’exemple concret qui vous encouragera à ne pas laisser tomber

L’auteur termine avec une histoire vraie magnifique: celle du couple McQuilkin. Lui, président du Columbia Bible College en 1990, qui abandonne définitivement son poste et sa carrière pour s’occuper d’elle pendant plus de 10 ans, gravement atteinte par Alzheimer. Retrouvez son célèbre discours de démission ici.

Quelques Punchlines pour terminer

Le livre en est truffé, en voici quelques-unes des plus courtes

« Mieux vaut être célibataire et se sentir seule que de se sentir seule alors qu’on est mariée. »

« Cet homme peut changer et devenir un bon parti, mais mieux vaut ne pas le fréquenter tant que ce n’est pas encore le cas. »

« S’il ne sait pas se contrôler avant le mariage, comment pouvez-vous espérer qu’il se contrôle après le mariage, spécialement envers les autres femmes? »

« Cette relation t’amène-t-elle à aimer Jésus plus ou moins? »

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser