Méditation: sonder la sagesse du Seigneur

Mon plan de lecture quotidien de la Bible me proposait 2 Chroniques 9 ce matin. Méditer la sagesse de notre Dieu (et ça n’a rien à voir avec le fait que je sois carrément nul en maths), ça m’a vraiment donné le vertige.

Dans ce chapitre des Chroniques, c’est la sagesse reçue de Dieu par le roi Salomon (2 Chron 1.7-12 ou 1Ro 4.29ss) qui est mise en avant. Une sagesse tellement spectaculaire que le monde entier s’en émerveille. Une différence nette avec mon quotidien où j’ai l’impression que c’est plutôt la bêtise qui fait le buzz. Le monde est en admiration devant la sagesse de Salomon, au point que la Reine de Séba se déplace pour voir le roi Salomon, et constater cette sagesse de ses propres yeux.

Et si, comme moi, tu lis la Bible chaque matin en ayant en tête que La Bible c’est une seule grande histoire dont Jésus-Christ est le personnage principal, alors tu es à l’affût de ce que tu peux apprendre de plus sur la personne de Dieu, dans 2 Chroniques 9 y compris.

[Tweet « La Bible, c’est une seule grande histoire dont Jésus-Christ est le personnage principal »]

Un calcul imaginaire

Alors imagine. Imagine qu’on puisse quantifier la sagesse. D’après ce chapitre, ça ressemblerait surement à un calcul en 4 étapes comme celui-ci.

1. Toutes les rumeurs multipliées par 2 (minimum)

Avant que la Reine de Séba n’entreprenne un voyage d’environ 2000km à dos de chameau, elle a d’abord entendu parler du roi Salomon. C’est sa renommée qui l’a interpellée. Et au moment où, face à lui, elle se rend compte de l’étendue de sa sagesse (2 Chron 9.3,4), elle en « perd le souffle » (v.4) et dit (v.6):

Je ne croyais pas ce qu’on en disait, avant d’être venue et d’avoir vu de mes yeux. Et voici qu’on ne m’a pas raconté la moitié de la grandeur de ta sagesse. Tu surpasses ce que ta réputation m’avait laissé entendre.

2. Multiplié par tout

Puis, quand la reine arrive enfin devant Salomon, elle le teste. Elle lui dit « tout ce qu’elle a sur le coeur » (v.1). Elle lui pose toutes les colles qu’elle a en réserve. Résultat? Salomon répond à toutes ses questions sans en laisser aucune de côté.

On devrait donc continuer en multipliant notre résultat par toutes les questions possibles. Autant dire, par tout.

3. Additionné à l’inimitable

Au verset 22, on lit une conclusion qui termine presque notre calcul invraisemblable:

Le roi Salomon fut plus grand que tous les rois de la terre par la richesse et par la sagesse.

Ce qui nous amène à toute la renommée de Salomon, multipliée par 2 (au minimum), que multiplie tout, auquel on ajoute l’inimitable..

4. Multiplié par l’infini divin

Ce matin, c’est Ro16.27 qui a résonné dans ma tête. Paul y présente Dieu comme le « seul sage » (Jude aussi d’ailleurs). L’inimitable sage. C’est certain, personne n’est aussi sage que notre Dieu, pas même Salomon.

Si on veut approcher l’idée de la sagesse de notre Dieu, il va falloir se rendre à l’évidence que ce dont la reine était témoin à ce moment et qui lui a coupé le souffle (v.4) n’est même pas comparable à qui est Dieu. C’est Lui qui a donné à Salomon cette sagesse devant laquelle elle s’émerveille comme du jamais vu. Il est encore bien au-dessus de ce qui la pousse à la louange (2 Chron 9.7-9).

 

Le résultat du calcul

Prends tout ce qu’on on a jamais entendu à propos de la sagesse de Dieu. L’image grandiose qu’on se fait de cette unique facette de la personne du Seigneur Jésus. Multiplie-le au minimum par 2, puis par tout, ajoutes-y l’inimitable que multiplie l’infini divin. Si tu arrivais à y penser, tu obtiendrais peut-être une vision juste de la sagesse de notre Dieu en Jésus-Christ.

 

Qu’est ce que ça change pour moi demain?

C’est une question légitime. C’est pas le tout de nager dans les sphères élevées des mathématiques; il faut se demander ce que ça va changer pour ma journée. Je te propose 3 pistes personnelles qui me sont venues à l’esprit ce matin: à propos de ma louange, des sujets controversés de l’Écriture et de mon évangélisation. Tu les personnaliseras.

1. La louange

Le premier résultat de ce moment de méditation, c’est la louange. D’ailleurs, c’est l’attitude naturelle de la reine de Séba. Elle prononce des paroles qui m’ont encouragé; elle dit « heureux » les sujets  d’un roi si sage que Salomon (2 Chron9.7). Je peux être heureux d’appartenir au Seigneur Jésus, d’être son serviteur. Et la reine repart chez elle encore plus riche qu’elle n’était venue (2 Chron 9.12). Cela me motive encore plus à l’adoration.

La louange c’est aussi l’attitude de Paul, notamment en Romains 16. Paul s’émerveille de « la révélation du mystère tenu secret dès l’origine mais aujourd’hui manifesté »; du Dieu qui est tellement sage qu’il a choisit la prédication de Jésus-Christ pour affermir les hommes qui croiront.

Seigneur, certains n’avaient aucune connaissance de toi (Da4.37), mais ils n’ont pas pu faire autrement que de reconnaître ta grandeur. Tu t’es fais connaître à moi en Jésus-Christ; donne-moi, ce matin, une vision tellement grandiose de toi que j’agisse et t’adore comme tu le mérites.

 

2. Les sujets controversés de l’Écriture

La création en 7 jours, les ministères féminins, l’homosexualité, la substitution, l’inerrance, l’élection, la réprobation,… Ne serait-ce que la mention de ces titres, tu vois où je veux en venir. Si ces sujets sont polémiques, c’est avant tout parce qu’on ne peut les accepter tels qu’ils sont et reconnaître notre finitude face au Dieu seul sage.

Pardonne-moi, Dieu seul sage, de m’élever contre ta sagesse infinie. Donne-moi une foi qui me pousse à faire confiance à ta Parole quand bien même mes pensées y seraient rebelles. Fais de l’argile que je suis un vase de miséricorde qui t’honore.

 

3. L’évangélisation

Aujourd’hui, comme toutes les semaines, je vais aller à la rencontre de personnes inconnues dans les rues de ma ville pour tenter de leur présenter la Bonne Nouvelle. Il y aurait vraiment des jours où je suis découragé, où j’ai plein d’autres choses plus importantes à faire, des excuses (de plus en plus « normales » et toujours plus faciles à trouver) pour faire autrement ou pour me détourner de cette mission simple mais vitale.

Mais ce matin, je me rappelle que Dieu, dans sa sagesse, a fait le choix de la prédication de l’Évangile pour être la puissance pour sauver tous ceux qui croient. Alors je reprends courage.

Donne-moi d’avoir confiance en toi encore aujourd’hui, Seigneur Jésus, confiance en ta sagesse, tes desseins parfaits et le fait que tu utilises toujours les meilleurs moyens pour y parvenir. Gloire à toi pour ta sagesse. Amen.

 

 

Loué soit Dieu le Seigneur, le puissant Roi de gloire

Mon âme, il faut l’acclamer par un chant de victoire.

Réveille-toi,

Viens au-devant de ton Roi

Pour célébrer sa mémoire.

Loué soit Dieu, le Créateur, le souverain Maître.

À tous il donne le mouvement, la vie et l’être.

Tout ce qu’il fait

Est agréable et parfait.

Ah! Sache le reconnaître.

J. Néander, À toi la gloire #36

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser