Préparation mariage – Pourquoi?

Je ne tarderai pas à faire la promotion du petit livret que nous utilisons (en l’adaptant) pour la « préparation mariage ». En attendant, voici la réponse à une question préliminaire importante: la préparation mariage est-elle une pratique biblique?

Pourquoi devrait-on la pratiquer?

Non, la préparation mariage n’est pas biblique

À ma connaissance, on ne trouve évidemment pas le terme dans la Bible. On n’y trouve encore moins des couples qui se retrouvent à 4 dans un bureau, un salon, ou autour d’un repas pour discuter de la communication, du rapport à la belle-famille ou des conflits dans le couple.

L’idée derrière le terme de « préparation mariage » peut même être piégeuse. Pour certains, la préparation mariage serait

  • un rite d’initiation quasi-obligatoire,
  • pour lequel il faut soigneusement choisir le dispensateur,
  • remplie de tests (largement inspirés par la psychologie populaire) et qui aurait pour but de faire des futurs mariés des spécialistes des langages de l’amour et des techniques de communication.
  • Un passage obligé sans lequel le mariage serait une catastrophe et, le cas échéant, une réussite certaine.

Les traits sont volontairement grossis, mais ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain.

Un cadre : le ministère de la Parole dans les relations interpersonnelles

Comme le rappelait D.Powlison lors de la dernière conférence E21, le ministère de la Parole contient d’autres dimensions que la prédication en grand groupe du dimanche matin (Ro 15.14; 1Thess 4.18; Ep 4.15). Et en plus de la communauté qui est censée jouer un rôle primoridial dans notre croissance spirituelle, ceux qui ont la charge de ce ministère doivent utiliser toutes occasions pour s’y adonner (2Tim 4.2).

Non, nous n’avons pas d’exemple biblique de préparation mariage, mais le NT lui-même est pour une bonne partie une preuve de la volonté des apôtres d’appliquer l’Évangile à des situations, des relations et des groupes de personnes biens précises. On trouve dans le NT beaucoup d’exemples et d’encouragements à des relations fraternelles et « pastorales », j’entends par là des relations centrées sur l’enseignement de Jésus. Il faudrait donner par exemple un espace pour faire des nations des disciples (Mt 28.20), à celles qui enseignent les femmes plus jeunes (Ti 2.3-5),…

Lorsque nous disons que Jésus est Seigneur, nous croyons aussi qu’il est Seigneur de nos vies conjugales. Mais cette seigneurie est loin d’être innée, il va falloir la réfléchir et l’apprendre; nous « laisser renouveler par l’Esprit (au moyen de la Parole) dans notre intelligence ». Et l’aide d’un ministre de la Parole peut souvent être judicieux.

Redéfinir : une nouvelle terminologie?

C’est dans ce cadre du ministère de la Parole dans les relations interpersonnelles que je propose une nouvelle terminologie pour cette pratique de la « préparation mariage » qu’on pourrait prendre l’habitude d’appeler « Conseil (biblique) pré-marital ou pré-nuptial » (CPM/CPN).

Le but de ces rencontres devient plus clairement, puisque son nom l’indique, de prendre du temps pour « conseiller » (sur la base de l’Écriture) un couple de disciples désirant ou étant déjà mariés.

Recommandation pratique

Idéalement, ces conseils devraient déboucher sur d’inévitables relations après jour-J parce que, par expérience, tout est toujours bien ficelé sur papier; mais, rapidement, la réalité nous rattrape (désolé si vous lisez ces lignes étant sur le point de vous marier). Le CPM fait partie du grand prisme du ministère de la Parole qui s’étale sur toute notre vie et dans tous les domaines. Il ne devrait pas se cantonner à l’avant-cérémonie, bien au contraire. Ni être détaché de relations profondes dans une Église locale.

Les avantages du CPM

La Bonne Nouvelle de Jésus-Christ s’applique aussi à nos vies de couple. Voilà pourquoi nous devrions prendre le temps pour du Conseil Pré-Marital. De plus, le CPM est une bonne occasion pour :

  • Tisser des relations fortes et profondes dans lesquelles l’Esprit de Jésus nous transforme,
  • Développer la confiance dans le ministère de la Parole,
  • Créer une occasion supplémentaire pour des soins pastoraux,
  • Discuter de nombreux sujets improbables (et faire de la prévention plutôt que de l’urgence)
  • Appliquer l’Évangile, réfléchir à comment vivre une vie centrée sur Christ dans le cadre du mariage précisément.

Rendez-vous dans un prochain article pour discuter cette fois du contenu de la CPM

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Franck Godin

Disciple de Jésus, Franck est marié à Flavie. Ils ont 4 enfants. Après un cursus à l'Institut Biblique de Genève, Franck et sa famille ont rejoint une implantation à Toulouse. Franck a aussi le souci que les graffeurs entendent l'Évangile avec GospelOnWallz.

Articles pouvant vous intéresser

Les cookies assurent le bon fonctionement de notre site internet. En utilisant ce dernier, vous acceptez l'utilisation des cookies. Lisez notre politique de confidentialité pour en savoir plus.
close-image